Un curé bien naïf.

Publié le par Alias Mister Bean

Ça se passe dans une bourgade dans laquelle les habitants ont les moeurs un peu dissolues.

Le curé du village, un beau jour, se fatigue des confessions de ses paroissiens où tout tourne toujours autour de l'adultère. Aussi, dès le dimanche, pour son prêche, il leur dit:
- A partir de maintenant, je ne veux plus entendre parler d'adultère dans les confessions. C'est bien simple, si j'entends encore quelqu'un confesser qu'il a trompé son mari ou sa femme, je demande à changer de paroisse!

Comme tout le monde aime bien son curé au village, une réunion informelle a lieu dès la sortie de la messe, et il est décidé de continuer à confesser les adultères, mais d'utiliser un nom de code pour ce pêché: il est convenu que lorsque quelqu'un aura fauté sexuellement, il confessera être tombé par terre et avoir proféré des jurons à cette occasion.

Une semaine plus tard, le curé croise le maire du village dans la rue.
Le prêtre lui dit:
- Bonjour Monsieur le Maire. Dites-moi, je suis bien content de vous voir.
Vous devriez faire macadamiser les trottoirs du village: je ne compte plus les personnes qui se plaignent d'être tombé par terre!

Le maire ne peut pas s'empêcher de rigoler en entendant la remarque naïve de son curé, mais le curé le coupe tout de suite:
- Vous ne devriez pas rire de ça: rien que cette semaine, votre femme est quand même tombée trois fois!

Publié dans Histoires religieuses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article